Auteur/autrice : averill

Contre les microbes, le retour du cuivre?

Contre les microbes, le retour du cuivre?

L’efficacité du cuivre contre les microbes est connue depuis longtemps mais il reste encore à démontrer qu’il pourrait être utilisé dans la lutte contre les maladies nosocomiales et les bactéries résistantes à l’hôpital. Un usage que certains souhaitent promouvoir.

Le dispositif de l’expérience menée à l’université de Southampton: chaque microscope est relié à un écran. A gauche l’acier, à droite le cuivre, où les bactéries ont commencé à régresser.

D’un côté, une petite plaque de cuivre avec une goutte contenant 10 millions de cellules de staphylocoque doré; de l’autre une plaque d’acier inoxydable avec la même quantité de cellules bactériennes connues pour leur résistance aux antibiotiques. Les deux sont placées sous un microscope. Grâce à une coloration verte fluorescente, la population bactérienne est visible. Dix minutes plus tard : la plaque de cuivre est presque redevenue noire, tandis que l’autre est toujours vert fluo. L’expérience vaut mieux qu’un long discours pour comprendre que le cuivre est une surface antibactérienne très efficace.

Cette démonstration a été réalisée en direct à l’Université de Southampton, en Grande-Bretagne, dans le service du Pr Keevil, avec l’Institut européen du cuivre. A l’occasion de la Journée mondiale de la santé du 7 avril -dont le thème est cette année la lutte contre les résistances microbiennes– cet institut veut faire connaître les travaux récents sur les propriétés antibactériennes du cuivre.

Bactéries et virus meurent rapidement

A température ambiante, plus de 99% des bactéries meurent sur une surface de cuivre au bout de deux heures d’exposition, annonce l’IEC. Y compris des bactéries qui posent de graves problèmes de santé publique, comme le staphylocoque doré résistant à la méticilline (SARM). Idem pour le virus de la grippe A, d’après les travaux du Pr William Keevil : il perdure longtemps sur l’acier inoxydable (qui ne revendique aucune propriété antimicrobienne) mais meurt rapidement sur le cuivre.

Des mécanismes méconnus

Curieusement, cette propriété antimicrobienne du cuivre est connue depuis Mathusalem –comme pour l’argent- mais n’est pas encore totalement expliquée. Des hypothèses sont formulées : le cuivre parviendrait à faire des trous dans la membrane des bactéries, puis à submerger la cellule d’ions cuivre. Indispensable à la vie, ces ions de cuivre deviennent toxiques à hautes doses. «Il semblerait que les ions cuivre envahissent les cellules, les saturent et bloquent leurs mécanismes vitaux», explique Olivier Tissot, chimiste et directeur du Centre d’information du cuivre.

N’importe quelle enzyme de la bactérie est la cible de l’action du cuivre, ce qui expliquerait sa rapidité d’action. Dans le cas du virus du sida, le cuivre aurait la capacité de se lier avec une enzyme nécessaire à sa réplication et de l’inactiver.

Quoi qu’il en soit, même sans connaître encore tous les mécanismes antimicrobiens du cuivre, il pourrait être utilisé dans la lutte contre les infections nosocomiales, explique Olivier Tissot. En installant des poignées, des robinets ou des plaques de cuivre sur les portes des hôpitaux,  afin de réduire la quantité de microbes dans l’environnement. Des études sont en cours dans différents hôpitaux pour essayer de quantifier son action sur le nombre d’infections nosocomiales.

L’hygiène des mains en priorité

«La démonstration sera difficile à faire», estime de son côté Jean-Winoc Decousser, praticien en hygiène à l’hôpital Antoine-Béclère, à Paris (Ap-Hp). «Il faut que le contex

Gants avec cuivre te et les pratiques soient les mêmes dans deux hôpitaux pour pouvoir comparer les résultats et conclure que c’est vraiment le cuivre qui a fait baisser le nombre d’infections nosocomiales», explique le microbiologiste. On ne sait pas non plus comment va vieillir le cuivre sous l’effet des nettoyages répétés aux détergents, souligne le spécialiste de l’hygiène hospitalière.

«L’étape cruciale pour la transmission des microbes c’est le contact entre le soignant et le patient : là il a été démontré qu’un lavage de mains avec une solution hydroalcoolique avant l’examen fait baisser le nombre d’infections», explique Jean-Winoc Decousser, qui reste sceptique face aux bienfaits du cuivre en milieu hospitalier, sans même parler du risque de vol.

«On sait qu’un bionettoyage débarrasse efficacement une surface des microbes mais aujourd’hui à l’hôpital on sous-traite ce nettoyage ! On se heurte à des problèmes de budget et de logistique. Il ne faut pas oublier les moyens simples et efficaces qui ont fait la preuve de leur efficacité. Et le plus important : le comportement du soignant, qui doit se laver les mains avant chaque contact avec un patient » rappelle-t-il.

L’utilisation du cuivre dans le milieu hospitalier a régressé à cause de son coût –même si dans les tuyauteries il pourrait éviter le développement de légionelles. Jean-Winoc Decousser croit davantage à une utilisation future du cuivre pour des dispositifs médicaux invasifs comme les cathéters ou les prothèses, pour lesquels de petites quantités suffisent.

Cécile Dumas
Sciences et Avenir.fr

07/04/11

Dans cet épisode viral inquiétant, pourquoi ne pas adopter un bracelet cuivre ?

Dans cet épisode viral inquiétant, pourquoi ne pas adopter un bracelet cuivre ?

Le cuivre bactéricide et antiviral naturel

Le cuivre bactéricide et antiviral naturel

Le cuivre bactéricide et antiviral naturel

Il faut souvent un événement exceptionnel pour redécouvrir des remèdes ancestraux.

Ainsi l’épisode du coronavirus qui, n’est ni plus ni moins qu’une méchante grippe, affole-t-il le monde entier. Chacun y va de ses conseils et de ses solutions plus ou moins farfelus.

Mais c’est aussi l’occasion de (re)découvrir les vertus bactéricides et anti virales du cuivre.

Les résultats d’une très intéressante expérience ont été dévoilés lors du 25ème congrès de la Société Française d’Hygiène Hospitalière, c’était en 2014, 6 ans déjà.

Ce sont les Centres Hospitaliers de Rambouillet et d’Amiens qui avaient participé à cette expérimentation qui ont confirmé l’efficacité du cuivre contre les bactéries en milieu hospitalier.

Le cuivre est un métal naturellement antibactérien qui a fait baisser significativement la présence de bactéries au sein du service néo-natale du CHU d’Amiens.

De même en région parisienne, dans le service de réanimation de Rambouillet, le taux d’acquisition de bactéries multi-résistantes a diminué pendant toute la durée de l’expérimentation. Voilà une piste très concrète pour combattre le fléau des maladies nosocomiales, qui tuent 3 500 personnes par an en France, confirmée par ces expérimentations.

Ces résultats ont créé une dynamique et cinq EHPAD de Champagne-Ardenne vont s’équiper de cuivre pour une expérimentation à plus grande échelle.

Dans le même esprit, les expériences du professeur Keevil sur le cuivre comme bactéricide et antiviral ont fait l’objet d’un article paru dans « Science et avenir ».

Voici l’expérience en question :

Voici l’expérience en question :

 

2 petites plaques, l’une en cuivre et l’autre en acier inoxydable. Sur la petite plaque de cuivre on dispose une goutte contenant 10 millions de cellules de staphylocoque doré, même chose sur la plaque en acier inoxydable. Les deux sont placées sous un microscope. Grâce à une coloration verte fluorescente, la population bactérienne est visible. Dix minutes plus tard : la plaque de cuivre est presque redevenue noire, tandis que l’autre est toujours vert fluo. Une expérience vaut toujours mieux qu’un long discours pour comprendre que le cuivre est une surface antibactérienne très efficace.

Le plus spectaculaire est que cette démonstration a été réalisée en direct à l’Université de Southampton, en Grande-Bretagne, dans le service du Dr Keevil en collaboration avec l’Institut européen du cuivre qui souhaite faire connaître les travaux récents sur les propriétés antibactériennes du cuivre.

Bactéries et virus meurent rapidement

Plus de 99% des bactéries meurent sur une surface de cuivre, à température ambiante, au bout de deux heures d’exposition compris des bactéries qui posent de graves problèmes de santé publique, comme le staphylocoque doré résistant à la méticilline (SARM).

Même constatation pour le virus de la grippe A, d’après les travaux du Dr William Keevil : il perdure longtemps sur l’acier inoxydable mais meurt rapidement sur le cuivre.

Des mécanismes pas encore totalement expliqués

Curieusement, ces propriétés antimicrobiennes et antivirales du cuivre sont connues depuis longtemps mais ne sont pas encore totalement expliquées.

Plusieurs hypothèses sont cependant formulées : “Il semblerait que les ions cuivre envahissent les cellules, les saturent et bloquent leurs mécanismes vitaux”, explique Olivier Tissot, chimiste et directeur du Centre d’informations du cuivre. En effet, le cuivre parviendrait à faire des trous dans la membrane des bactéries pour submerger la cellule d’ions cuivre. Indispensables à la vie, ces ions de cuivre deviennent toxiques à hautes doses.

Pour Olivier Tissot, même sans connaître encore tous les mécanismes antimicrobiens du cuivre, il pourrait être utilisé dans la lutte contre les infections nosocomiales en installant des poignées, des robinets ou des plaques de cuivre sur les portes des hôpitaux, afin de réduire la quantité de microbes et virus dans l’environnement.

 

Alors, dans cet épisode viral inquiétant, pourquoi ne pas adopter un bracelet cuivre ? En plus d’un lavage des mains fréquent et soigneux, le cuivre peut être un atout anti-viral complémentaire. Le principe est que le bracelet dépose sur la peau du carbonate de cuivre et que les mains, toujours en mouvement, par contact éliminent les virus. Quand on sait que les mains touchent 150 fois par heure le visage, cela peut-être une petite aide.

Mais attention, le bracelet cuivre doit être pur à plus de 99% et non verni à l’intérieur, ce que Sabona France vous garantit, pour que les échanges entre le cuivre et la peau puissent se faire. Si le bracelet et la peau verdit ou noircit, ce n’est pas un défaut, c’est la preuve de son action. Pour l’entretien du cuivre, un coton ou un chiffon doux imbibé de vinaigre blanc suffira à lui redonner tout son éclat

 Monique VIAL 2 mars 2020

Les bracelet magnétiques: antidouleurs sans aucun effet secondaire?

La magnétothérapie est vieille comme le monde !

Les pouvoirs thérapeutiques des aimants sont connus depuis l’Antiquité. Désormais, cette pratique est surtout reconnue en Asie, principalement au Japon mais également aux États-Unis. En France, elle est en pleine croissance. Elle se sert d’aimants à but thérapeutique afin d’aider l’organisme à rétablir un équilibre électromagnétique pouvant être perturbé par le contexte environnemental. L’action de la magnétothérapie se base sur la hausse de la circulation sanguine ce qui engendre un approvisionnement optimal des cellules en oxygène, en minéraux et en vitamines. Cela permet de également d’éliminer au mieux les déchets.

Depuis toujours, le bracelet est l’un des accessoires les plus portés. Ce dernier peut être un bijou d’apparat ou un signe d’appartenance à un quelconque groupe, qu’ils soit ethnique ou social. Il peut également être un porte-bonheur, un élément de protection face aux malédictions ou encore face à divers maux comme par exemple les douleurs corporelles. En outre, les civilisations orientales se servent depuis des millénaires des pierres magnétiques dans le but d’équilibrer l’énergie de l’organisme pour optimiser la santé des individus et afin de soulager les soucis musculaires et articulaires.

Différentes études effectuées par des archéologues sur diverses civilisations montrent la présence de bracelet de cuivre comme bijou aux nombreux bienfaits. Il faut savoir que même nos anciens pouvaient avoir un bracelet en cuivre afin d’atténuer les douleurs comme l’arthrite. Aujourd’hui, le bracelet magnétique est un accessoire autant tendance que esthétique. Ainsi, il peut être à la fois un objet de mode et un élément antidouleur ou antistress.

Quels avantages ?

Le bracelet magnétique possède bon nombre de bienfaits ancestraux. Outre le fait d’aider à perdre du poids, de tels accessoires ont également des effets thérapeutiques avérés. Il s’agit d’antidouleurs sans aucun effet secondaire. En plus de cela, ils s’avèrent être également d’excellentes remonte-moral.

La magnétothérapie est une pratique permettant également d’optimiser la motivation et de faire partir les ondes négatives qui contribuent au pessimisme. Cela peut également aider à remplir ses objectifs minceur. En tout cas, le bracelet magnétique agit sur l’humeur et contribue à l’optimisme, qui est essentiel lorsqu’on veut accomplir quelque chose. Le magnétisme offre la possibilité d’évacuer plus aisément le stress et d’optimiser la sensation de bien-être en aidant l’organisme à sécréter plus d’endorphines.

En outre, sachez que le stress est l’une des causes majeures de surpoids. Là encore, les aimants peuvent agir. Depuis longtemps, les aimants servent à atténuer des maux tels que les courbatures ainsi que l’arthrose, surtout localisée dans des zones comme la hanche, le poignet ainsi que le genou.

Ils sont également extrêmement efficaces face aux soucis dorsaux, aux tendinites, au stress ou encore aux migraines. La pratique qu’est la magnétothérapie est en tout cas aisément accessible à tous, de façon autonome et pratique. Effectivement, les aimants présents dans le domaine existent sous une grande palette de tailles et de formes. On peut également les intégrer dans les semelles des chaussures, les oreilles ou encore les mettre comme bijoux. D’ailleurs, c’est le concept même du bracelet magnétique ou d’énergie.

Bien entendu le porte de ce type de bracelet ne remplace par un traitement adapté dans la cas d’une maladie, ni un régime équilibré dans le cas d’un surpoids.

Source: Bracelets Magnétiques Info

Comment fonctionnent les bracelets magnétiques ?

Les bracelets de thérapie magnétique sont très efficaces pour gérer la douleur causée par un certain nombre de conditions. S’ils sont portés correctement et régulièrement, ils peuvent changer la donne pour les personnes souffrant de douleur au quotidien.

 

 

Comment fonctionnent les bracelets magnétiques?

 

 

Il est important de le savoir et de le comprendre pour que vous recevez tous les avantages de votre bracelet de bijoux Sabona France.

Il est important de savoir qu’un bracelet magnétique ne fera que soulager la douleur des poignets, des mains, des doigts et des bras. Si vous le portez comme un bracelet à la cheville, il peut aider à soulager la douleur des pieds, des poignets et des jambes. La douleur à un autre endroit de votre corps ne sera pas soulagée par le port d’un bracelet magnétique.

 

 

 

Connue depuis la plus lointaine Antiquité, la magnétothérapie a su gagner ses lettres de noblesse dans plusieurs secteurs de la santé. Les aimants sont souverains pour lutter contre les douleurs articulaires, les inflammations locales et les œdèmes. 

Simple, efficace, sans effets secondaires, voilà une thérapie que l’on peut emporter avec soi sur votre poignet avec un bracelet.

 

 

 

 

1 Les aimants thérapeutiques fonctionnent localement. La circulation sanguine autour d’une blessure ne sera améliorée que dans la zone où les aimants sont portés et dans les tissus environnants.

2 Les aimants thérapeutiques réduisent l’inflammation uniquement autour de la zone où ils sont portés.

3 Le champ magnétique créé par les aimants thérapeutiques sur une blessure pénètre dans le corps et les tissus uniquement dans la zone autour de laquelle les aimants sont portés

 

 Lorsque le champ magnétique traverse votre circulation sanguine, la force diminue jusqu’à ce qu’il ne reste plus aucune force à transporter. Par conséquent, le champ magnétique n’a tout simplement pas la force de le traverser dans tout le corps.

 

Avec une compréhension de l’endroit où, dans le corps, les bracelets magnétiques seront efficaces, quelles sont les conditions qui bénéficient du port de bracelets de thérapie magnétique ? Vous constaterez que les avantages ne se limitent pas à soulager la douleur. 

Les bracelets magnétiques offrent de grands avantages si vous avez des problèmes d‘hypertension, de manque d’énergie, etc.

 






Ceci est vrai pour trois raisons








Voici plusieurs avantages à porter des bracelets magnétiques….


Diminution de la douleur

– la douleur liée à l’arthrite, au canal carpien et à d’autres conditions douloureuses est soulagée par le magnétisme des perles qui agit avec votre corps pour réduire l’inflammation dans la zone où le bracelet est porté.

 

Amélioration de la circulation 

– lorsqu’il est porté régulièrement, le champ magnétique attire le fer dans le sang et stimule le flux sanguin. Le résultat est que le sang circule plus facilement et que le corps, les tissus, les muscles et les organes reçoivent plus d’oxygène et de nutriments.

 

Augmentation des niveaux d’énergie

– à mesure que la circulation s’améliore, le cœur n’a pas à travailler aussi fort, ce qui donnera un coup de fouet indispensable aux niveaux d’énergie.

Abaissement de la pression artérielle

– Ceci est également dû à une amélioration de la circulation. À mesure que la circulation s’améliore, il y a moins de liquide à pousser à travers le corps, ce qui entraîne une diminution naturelle de la pression artérielle.

 

 

Le résultat global est que avec un bracelet magnétique vous vous sentez mieux, que vous blessez moins, que vous vous sentez plus énergique et moins léthargique.

Chaussettes de Compression

Chaussettes de compression fonctionnent en appliquant une pression sur les veines sur votre jambe.
Ces chaussettes sont gradués chaussettes de compression. La pression est la plus grande à votre cheville et moins encore jusqu’à votre jambe quand vous marchez ou l’exercice.
Chaussettes de compression aident le mécanisme de pompe naturelle de vos muscles de la jambe, améliorant considérablement la circulation.